Psychologie et psychiatrie

Types de conflit

Types de conflits. Les sociologues et les conflictologues modernes classent les conflits, en règle générale, par sujet d'opposition, c'est-à-dire par individu ou par communauté de sujets agissant en tant qu'opposants dans une confrontation. En outre, les conflits sont également regroupés en fonction de la nature de la nucléation, de la gravité, de la méthode de résolution utilisée, etc. Comme chaque jour une personne est confrontée à des individus ayant une éducation différente, le système de valeurs, attitudes, attitudes, objectifs, tempérament et confrontations est inévitable. Différentes personnes peuvent réagir différemment aux mêmes déclarations. Par conséquent, il ne suffit pas de savoir résoudre les contradictions, il est également important de prendre en compte les types et les causes de conflits pour pouvoir analyser en temps utile les erreurs des adversaires participant à la confrontation et prendre une décision compétente.

Principaux types de conflits

Indiscutable est l'affirmation que chaque sujet doit faire face à plusieurs reprises à des situations de confrontation. La confrontation aux conflits se retrouve dans les activités de presque tous les groupes sociaux, groupes, institutions, dans l'interaction des personnes.

Par conséquent, il existe quatre types principaux de conflits de personnalité:

- conflit survenant au sein de l'individu;

- confrontation entre individus;

- confrontation entre l'individu et l'équipe;

- la contradiction entre les groupes.

Un conflit intra-personnel est considéré comme l'état d'insatisfaction interne de l'individu par certaines circonstances de son existence, associé à des aspirations contradictoires de l'individu, des intérêts, des besoins, générant du stress et des affects. Dans les affrontements intrapersonnels, les parties impliquées sont divers facteurs du contenu intérieur de la personnalité, souvent le contraire: besoins, valeurs, objectifs, sentiments et non d'autres personnalités.

La confrontation interpersonnelle est appelée la contradiction insoluble, qui est causée par l'incompatibilité des points de vue des gens, la divergence de leurs intérêts, la dissemblance des objectifs et des besoins. Ce type de confrontation est considéré comme le plus courant. Il se manifeste différemment dans des conditions différentes. Par exemple, dans les organisations, la confrontation interpersonnelle peut être déclenchée par la lutte pour les ressources: zones de production, main-d'œuvre et ressources matérielles. Chacun de leurs rivaux est convaincu qu'une fois qu'il y a une pénurie de ressources, il doit tout mettre en œuvre pour convaincre les autorités de lui donner les ressources disponibles.

La confrontation interpersonnelle se manifeste par un affrontement d'individus. Comme les gens ont des traits de caractère différents, des points de vue et des valeurs différents, ils sont souvent incapables de s'entendre les uns avec les autres. La confrontation interpersonnelle se produit souvent lors de l'interaction professionnelle des personnes.

En fonction de l'aspect motivationnel de la confrontation, on distingue les types de conflits interpersonnels suivants:

- la confrontation en tant que réaction agressive résultant du blocage de la nécessité d'atteindre des objectifs de travail importants;

- conflit résultant d'une réaction agressive de blocage des besoins personnels ayant un lien direct avec les activités de production;

- la confrontation liée au respect des normes adoptées dans l'organisation se produit lors de conflits personnels caractérisés par l'incompatibilité de valeurs et de convictions d'employés individuels de l'organisation qui n'ont pas de lien direct avec le processus de production;

- La confrontation entre le sujet et l’équipe est née lorsque l’individu prend une position radicalement différente de celle du groupe. Au cours du fonctionnement du groupe, des normes et des règles de conduite du groupe sont définies, que tous les participants doivent suivre. L'acceptation ou la non-acceptation d'un sujet par un groupe est assurée par sa conformité aux normes du groupe.

En outre, un certain nombre de psychologues, selon la réalité des affrontements ou leur fausseté, distinguent ce type de conflits interpersonnels:

- confrontation réelle, qui existe réellement et correctement perçue;

- opposition aléatoire ou conditionnelle, en fonction de l'évolution des conditions, qui n'est pas toujours suffisamment reconnue par les participants;

- conflit déplacé, ce qui est une contradiction implicite mais profonde;

- confrontation détournée entre des participants qui comprennent et interprètent par erreur des problèmes;

- collision latente, c'est-à-dire qui n'existe pas encore sous forme ouverte (inconsciente des participants);

- un faux conflit survient à cause d'erreurs de perception ou d'interprétation, c'est-à-dire qu'il n'a aucun facteur objectif.

Les conflits intergroupes se produisent entre différents groupes, entre petits groupes appartenant à une grande communauté, entre différents acteurs représentant les intérêts du groupe. Souvent, en raison de différences d'aspirations, les groupes fonctionnels d'une organisation commencent à entrer en conflit les uns avec les autres.

Les confrontations humaines étant inévitables, vous devez donc étudier les types de résolution de conflit qui vous permettront de choisir la stratégie comportementale optimale dans une situation conflictuelle et de résoudre efficacement le problème.

R. Kilmenn et K. Thomas ont identifié les types de résolution de conflit suivants: concurrence (rivalité), évasion, adaptation (adaptation), coopération et compromis.

La concurrence implique la satisfaction, dans un premier temps, de ses propres besoins et intérêts en opprimant les intérêts des participants à la confrontation, forçant les rivaux à prendre une décision qui convienne à l'individu.

L'évasion peut être observée lorsque le sujet ne défend pas ses propres droits et ne coopère pas avec les participants à la confrontation afin de trouver une solution unique au problème, autrement dit, il refuse de prendre une décision.

L'adaptation se traduit par des actions communes dans lesquelles les participants ne se battent pas pour leurs propres intérêts. Ce type de comportement ne convient pas à une utilisation dans des situations où une partie est compromise par des intérêts et l'autre ne le fera pas.

La coopération est le type de résolution de conflit le plus productif. C'est aussi le type de comportement le plus complexe. Sa mise en œuvre suppose une compréhension des deux participants à la confrontation du sujet et de la cause du conflit, ainsi que la possibilité de rechercher ensemble de nouvelles solutions permettant de trouver des compromis acceptables pour tous les participants.

Le compromis implique une certaine concession pour répondre aux intérêts personnels de toutes les parties impliquées.

Types de conflits sociaux

Les sociologues qualifient souvent le terme de «conflit social» de situations qui impliquent un désaccord entre les intérêts des sujets, qui les défendent et se font face.

Le concept et les types de conflits

La confrontation sociale fait référence à la confrontation ouverte, à la rupture de deux ou plusieurs sujets d'interaction communicative, sur lesquels reposent des orientations de valeurs qui s'excluent mutuellement, des besoins opposés, des intérêts incompatibles et contradictoires.

Les principaux types de conflits de personnalité sont les suivants:

- confrontation, c'est-à-dire opposition inactive des participants, caractérisée par des intérêts socio-économiques contradictoires ou des motivations politiques incompatibles (implique une pression et la présence de différences inévitables);

- la rivalité, impliquant la lutte pour la reconnaissance de la société, du collectif, l'organisation de leur propre potentiel créatif et de leurs réalisations personnelles (le but de la confrontation consiste à démontrer la supériorité, à obtenir de meilleurs postes en dépassant des objectifs prestigieux);

- la concurrence, qui implique des profits, des bénéfices ou l'accès à des ressources inadéquates ou à des biens rares;

- combat, impliquant l'orientation des adversaires uniquement sur la victoire, en raison de l'intransigeance de leurs différences.

Les affrontements sociaux et les affrontements sont une partie indissociable de l'être social de l'individu. Ils sont transformés en un problème uniquement à la suite d'un contrôle non constructif sur eux ou à la suite d'un manque total de contrôle. Des principes généraux et une stratégie adéquate pour gérer la contradiction sociale, les types et les causes des conflits, déterminent le résultat constructif ou destructeur de la confrontation.

La valeur essentielle de la confrontation réside dans les activités des individus dans le cadre d’un système d’interconnexions séparé, plus étendu, qui peut être détruit ou, au contraire, renforcé sous l’influence de la confrontation.

Types de conflits dans l'organisation

Les personnes travaillant dans des organisations, entreprises ou institutions différentes ne sont pas les mêmes, de sorte qu'elles perçoivent différemment les circonstances dans lesquelles les professionnels évoluent. La différence de perception provoque l’origine de désaccords d’attitudes et de différences de positions.

Le concept et les types de conflits

Dans les entreprises, les conflits sont causés par la contradiction entre le comportement conscient d’une partie adverse et les intérêts d’un autre participant.

Il est généralement admis que les cadres consacrent en moyenne environ 20% de leur temps de travail à la réglementation et à la résolution des conflits. Pour gérer efficacement les collisions résultant de l'interaction des sujets, il faut savoir quels sont les conflits, leurs types, leurs exemples, leurs modes d'occurrence et leur résolution.

Selon les facteurs qui ont provoqué l’émergence d’une situation de confrontation, les sociologues identifient les types suivants: collision d’objectifs, divergence de vues, conflit de sentiments.

En cas de conflit d’objectifs, les participants au processus représentent différemment l’état attendu de l’organisation pour l’avenir. La divergence d'opinions, l'incohérence des idées, les moyens différents utilisés pour résoudre les problèmes constituent le deuxième type. La résolution de conflits de ce type nécessite plus de temps que la résolution du problème provoqué par la dissimilarité des objectifs. Le troisième type est né dans des situations où les parties sont caractérisées par des différences de sentiments et d’émotions qui constituent la base de leurs relations.

Les conflictologues et les gestionnaires modernes s'accordent pour dire que toute confrontation au sein d'une organisation n'aura pas nécessairement une fonction destructive (opposition destructive). Souvent, dans les organisations, les conflits ont un effet positif. De tels conflits sont appelés constructifs. Même lorsqu'ils ont un impact négatif sur l'équipe, gênent la satisfaction des besoins et, en général, la réalisation des objectifs de l'entreprise, les conflits ont toujours un aspect positif, en aidant par exemple à révéler la diversité des points de vue et à développer une stratégie de production plus optimale.

Types de comportement dans le conflit

Trouvez deux individus identiques qui ont des habitudes, des goûts et des goûts absolument identiques, par conséquent, entre des individus au cours de tout désaccord d'interaction durable, des collisions, des contradictions, des situations de confrontation vont survenir.

De telles situations peuvent nuire aux relations existantes tout en les enrichissant, en favorisant la compréhension mutuelle et en renforçant la confiance.

Afin de surmonter avec succès les affrontements existants, il est nécessaire de prendre en compte les types de conflits, les exemples de comportement de conflit, les styles de réponse comportementale dans les situations de confrontation.

Souvent, les gens se comportent dans des situations de conflit de la seule manière qui leur est familière, car ils ne se doutent même pas qu'ils peuvent agir différemment, car ils ne connaissent pas d'autres moyens de résoudre les problèmes.

La psychologue K. Thomas a regroupé toutes les méthodes de réaction comportementale aux situations de confrontation selon deux critères principaux, à savoir l'aspiration de l'individu à défendre ses intérêts personnels (c'est-à-dire l'affirmation de soi) et l'aspiration de l'individu à reconnaître les intérêts d'un autre sujet (coopération). Sur la base des critères ci-dessus, il a identifié cinq types principaux de comportement dans des situations de confrontation: concurrence ou concurrence, règlement ou adaptation, évasion ou fraude, coopération et compromis.

Chacun des types de comportement décrits se caractérise par la présence d'avantages, ainsi que de caractéristiques négatives, pouvant répondre aux exigences d'une situation et ne correspondant absolument pas aux autres.

En outre, les personnes peuvent être divisées en "penseurs", "praticiens" et "interlocuteurs" en fonction de leur comportement dans les conflits.

Les penseurs se distinguent par la prudence de leurs mots et de leurs actes, ils accordent une plus grande attention à la réflexion sur une stratégie de leur propre comportement, construisant une structure de preuves complexe pour prouver leur innocence et l'échec d'un adversaire.

Les pratiquants suivent la règle: l'attaque est la meilleure défense. Ils ont tendance à sous-estimer le résultat de la confrontation en raison de l'efficacité de leurs propres motivations, de leur désir d'obtenir le résultat souhaité par tous les moyens.

Les interlocuteurs sont inhérents à la sociabilité, ce qui les rend vulnérables aux changements d'humeur émotionnelle du partenaire. Par conséquent, ils essaient de dissiper rapidement un malentendu, afin de minimiser les tensions dans les relations.

Regarde la vidéo: 1-TUTO-FORMATION GESTION DES CONFLITS Les différents types de conflits au travail (Juillet 2019).