Psychologie et psychiatrie

Comportement délinquant

Comportement délinquant - ce comportement antisocial illégal, qui se manifeste par de tels actes préjudiciables à la société, mettant en danger la vie d'autrui et l'ordre social en général, constitue un délit pénal. Il vient du latin "delictum", qui se traduit par "délit". Ce concept définit la signification de ce comportement, c’est-à-dire que le comportement délinquant est le comportement dénonçant une inconduite contre la société, contre les normes et règles sociales. L’étude de ce comportement est réalisée par diverses sciences, principalement sociales, car elle s’exprime d’abord dans des délits qui affectent l’environnement humain et, en général, elle se répercute négativement sur l’ordre public, et l’État se construit de manière individuelle. il est important que l'ordre soit respecté, des méthodes de prévention du crime sont appliquées à cet effet.

Le comportement délinquant et le comportement criminel sont liés, plus précisément, le comportement criminel est une forme de comportement délinquant et, dans la plupart des cas, une affaire pénale est ouverte contre un tel délinquant.

Comportement délinquant dirigeant la violation des normes et lois de l'État. Dans la plupart des cas, un mineur délinquant est considéré comme un délinquant et, lorsqu'il atteint sa majorité, il est appelé personnalité asociale. Le comportement délinquant peut prendre la forme d'infractions mineures, il s'appelle alors antisocial. Lorsque les violations atteignent le niveau d'une infraction pénale, cela est considéré comme criminel. Tous les comportements déviants ne sont pas délinquants, mais toutes les manifestations de comportement délinquant sont déviantes. La génération la plus âgée pense que dans le monde moderne, tous les adolescents et tous les jeunes sont des criminels et qu’on leur attribue souvent toutes sortes d’infractions. Mais ils ne comprennent pas qu’il existe une grande différence entre les jeunes qui marchent longtemps, écoutent fort la musique, s’habillent de manière extravagante, se maquillent, se coiffent et ceux qui consacrent des loisirs à l’alcool, au hooliganisme, à la délinquance, à des relations sexuelles aveugles et communiquent avec eux. en utilisant un langage obscène.

Le comportement délinquant est un comportement qui comporte un certain nombre de caractéristiques. C'est spécial en ce qu'il n'y a pas de limite claire où l'infraction commence. Par exemple, un adulte qui évite de payer des impôts, mentant à des employés de l'État, agit également de manière illégale, mais personne ne l'appelle un délinquant. La seconde particularité du comportement de délinquance est la réglementation la plus stricte en termes de lois, de normes juridiques et de règles disciplinaires. La troisième caractéristique est que de tous les types de déviations, c'est le tort qui est considéré comme le plus grave car il devient une menace pour l'ordre public. Une autre caractéristique du comportement délinquant est qu’elle signifie toujours un conflit entre une personne ou un groupe de délinquants et le reste de la société, s’il s’agit plus précisément des intérêts et des aspirations individuels et de l’orientation de la société.

Comportement délinquant et déviant

Les comportements délinquants et déviants décrivent les comportements contraires aux règles de la société, et il existe des différences entre eux. Déviant est relatif, fait référence aux normes culturelles d'un seul groupe et le comportement délinquant est absolu par rapport aux normes de l'État.

Par exemple, un vol qualifié dans la rue est considéré comme un type de revenu et, conformément à la loi, un tel acte est considéré comme un crime, même s'il avait une signification noble, ce qui ne signifie pas une déviation. Un comportement déviant est déviant, il caractérise des actions qui contredisent les attentes, des règles formellement établies et qui prévalent dans le groupe social dans lequel se trouve la personne.

Un comportement délinquant est un comportement considéré comme socialement déviant: il s'agit d'actes illégaux qui menacent la vie et le bien-être social de personnes. De tels délits illégaux sont appelés délits et le délinquant lui-même est un délinquant. Son comportement peut être réglementé par des lois, des règles disciplinaires et des normes sociales. Souvent, un tel contrôle provoque encore plus contre. Par conséquent, peu importe ce que la société essaie de punir le délinquant, il fera toujours ce qu'il veut jusqu'au bout. Ses actions s'expliquent par la présence d'un conflit interne entre les désirs personnels, les aspirations et les exigences de la société.

Dans le comportement délinquant, la mesure du permis est la loi, dans le déviant - les normes et standards de la société, et pour atteindre les objectifs souhaités, ils peuvent utiliser toutes sortes de moyens. À l'avenir, les criminels ou les délinquants qui ont constamment des problèmes avec les criminels se développeront à partir de telles personnalités.

Comportement délinquant des adolescents

Le comportement délinquant des mineurs se produit sous l'influence d'un ami expérimenté ou d'un groupe d'adolescents qui ne sont même pas anti-sociaux mais qui ont de mauvaises habitudes. Une entreprise dans laquelle les adolescents ne sont engagés dans aucune activité commerciale, sportive, artistique ou d'enseignement assidu se consacrent uniquement à regarder des films, à en discuter, à aller dans les magasins, les centres commerciaux, et il arrive qu'ils s'ennuient et qu'ils recherchent davantage un métier intéressant qui unissait leur entreprise, mais ils ne peuvent pas en déduire qu'il pourrait s'agir, par exemple, de sport. De l'ennui et de l'oisiveté, ils commencent à voir une issue à l'alcool, à la drogue, qui, en général, donne lieu à un comportement délinquant. Mais, naturellement, tous les adolescents ne sont pas des délinquants. Il y a ceux qui ne sont pas du tout intéressés et qui n'aiment pas de telles études. Cela dépend en grande partie du tempérament, de l'accentuation, des traits de caractère individuels, qui peuvent être une condition préalable à l'émergence de la délinquance. Fondamentalement, aventurisme et agressivité, tempérament colérique, spécificité de la conscience morale, contribuent au développement de la délinquance. Ces adolescents ont des mécanismes spéciaux pour le fonctionnement de la psyché et peuvent être divisés en trois groupes. Certains d'entre eux, que l'on peut qualifier de repentants, ont des besoins antisociaux primitifs et certaines règles morales. Ces besoins sont très forts et, sous leur pression, les conflits internes sont résolus de manière positive et le niveau moral diminue. Mais après ce qu’ils ont fait, leur conscience les tourmentera.

Un autre groupe d'adolescents, ceux qui n'ont pas de conflit interne, ne se repentent pas de leurs actes et ne sont pas tourmentés par leur conscience. Ils n'ont pas de contrainte morale intérieure. Par conséquent, chaque fois que cela est possible, ils incarnent leurs désirs et leurs besoins sociaux dans la vie. Souvent, leurs actions vont à l'encontre des normes socialement acceptables, à cause desquelles ils sont déjà rejetés de la société. Souvent, ces adolescents agissent en groupe et ils ont un chef qui souvent ne commet pas d'atrocité, mais ne fait que diriger ce que les autres devraient faire.

Le comportement délinquant des mineurs du troisième groupe est le plus dangereux. Ils s'opposent consciemment aux normes morales de la société. Leurs points de vue sont cyniques et leurs besoins sont très forts. Ils vont facilement au-delà des limites autorisées, ils ne les voient tout simplement pas et commettent un crime.

On pense que les causes socio-économiques du comportement délinquant des adolescents sont très importantes. Destruction de la culture publique et exclusion des valeurs spirituelles, des normes éthiques et esthétiques, problèmes d’économie et de finances dans le pays, développement de l’économie souterraine, commerce illégal, migration de population, distribution par les médias de documents contenant violence, cruauté, pornographie, luxe. Les adolescents sont très influencés par tous les facteurs et toutes les informations, mais s'ils reçoivent toujours ces informations sous un éclairage qui éveille leur esprit et leur psyché, ils se plongent dans tout et absorbent avec un grand intérêt ces irritants. Ils voient aussi une sorte d’idéologie illusoire de la société, la considèrent comme vraie et l’empruntent à leurs moyens de subsistance. Une telle idéologie spécifique encourage et même justifie le mode de vie criminel. Par conséquent, après avoir commis un crime, l'adolescent se sent protégé, il pense avoir une excuse et nie toute responsabilité pour ce qu'il a fait, car il ne lui reste plus d'obstacles psychologiques ou moraux, il s'est senti libre d'agir lorsqu'il a vu dans un film ou un programme ce crime. justifié.

Les comportements délinquants des adolescents sont également enracinés dans les relations familiales. Un tel comportement peut être causé par des relations avec les parents ou plutôt par de mauvaises relations. Un adolescent à la suite d'une querelle dans la maison peut le fuir, rater l'école, se battre, faire du voyou. Et ce sont précisément les actes les plus graves qui sont causés non pas par la bande dans laquelle l’individu entre et par ses valeurs, mais bien par le manque de compréhension de son domicile. Parfois, un conflit moins ouvert précède l'évasion, au contraire du comportement indifférent et indifférent des parents dans la vie d'un adolescent.

Les adolescents sont très attentifs, ils dépendent de lui et la manifestation de leur indifférence de la part de leurs proches parents leur devient très douloureuse et insupportable. S'il y a deux générations réunies sous un même toit et qu'elles prétendent ne pas se remarquer, mais seulement coexister, soit se soutenir et s'entraider, soit se donner de la chaleur et de l'amour, alors tôt ou tard, nous devrions nous attendre à un conflit maison C'est comme une bombe à retardement, d'une manière ou d'une autre, il faut que quelqu'un tombe en panne, et s'il y a un enfant dans cette famille, il en sera probablement responsable, tout comme le plus sensible et le plus impressionnable de tous qui vit ensemble. Ensuite, l’enfant commence à chercher refuge où il sera accepté, tombant souvent dans les groupes qui auraient dû être contournés, mais ils offrent cela, pourquoi il n’est tout simplement pas en mesure de refuser, et c’est ce qui lui permet d’oublier tout ce qui est mauvais, tout ce qui était à la maison et il s'avère, exactement ce dont vous avez besoin. Bien sûr, cela concerne les drogues ou l’alcool. Et depuis cet instant, un adolescent déchire toutes les relations familiales, tous les liens spirituels et considère sa famille comme de nouveaux amis, avec lesquels il est si amusant et avec lequel il peut faire de telles actions audacieuses, qu’il n’a jamais osé ni satisfait (vandalisme, hooliganisme). . Selon certains sociologues, des problèmes similaires sont observés dans les familles aisées. Dans les familles, où les gens se concentrent pour gagner de l’argent et où l’enfant est né, il ne peut plus continuer à gagner. Dans de telles familles, il n'y a pas de relation, ils ne communiquent pas et ne la perçoivent pas de manière telle qu'elle devrait être, qu'elle était et sera. Une telle tendance moderne, et on l'observe plus dans les pays occidentaux. Si les conditions familiales sont défavorables et que les adolescents nient les normes de communication et de comportement généralement acceptées, ils sont soumis à une influence criminelle.

L'une des principales causes de la délinquance est la conscience morale insuffisamment développée ou déformée. Après avoir ressenti une fois le besoin d’alcool ou de sexe et avoir satisfait leur désir, ils commencent à le désirer très souvent et en quantités illimitées. Et la misère de ces besoins et le manque de discernement dans leur manière de satisfaire le cercle de connaissances et d’amis avec lesquels ils avaient précédemment communiqué sont considérablement réduits, même ceux qui étaient proches et voisins ne veulent plus avoir de liens avec eux. Mais il y a de nouveaux amis, qui réunissent le passe-temps général. Ils n’ont pas d’intérêts socialement reconnus ni d’occupations, ne participent pas aux cercles et aux sections consacrés au sport. Même leurs camarades de classe ne communiquent pas avec chacune de ces entreprises et doivent former des gangs de la société.

Souvent, la tendance à offenser est née quand ni à la maison ni à l'école d'un adolescent est accepté. Bien que les adolescents ne se manifestent jamais, mais qu’en réalité, l’avis des enseignants est très important pour eux. Ils les perçoivent comme des parents importants, en particulier ceux qui l’aiment beaucoup et quand ils ne reçoivent pas d’information et de soutien, ils deviennent tristes au début, puis la réaction s’ensuit. la colère et cette colère mène à des actions agressives.

La raison de la délinquance peut être une grande quantité de temps libre. Puisque la plupart des délinquants potentiels n'aiment pas étudier, ne pratiquent pas de passe-temps, leurs loisirs sont primitifs et monotones. Ils peuvent prendre une nouvelle information, la lumière, qu'il n'est pas nécessaire de traiter intellectuellement, et le transfert de cette information à leurs pairs. Parler à blanc de rien, se promener dans les centres commerciaux sans but, regarder la télévision - voilà les premières étapes de la dégradation de l'individu, puis de l'alcool, du jeu, des drogues, des substances toxiques et autres qui vous donnent l'occasion de vivre une nouvelle impression.

Il existe un avis selon lequel seuls les extravertis deviennent des délinquants et se concentrent sur l'environnement et les personnes externes, car il leur est plus facile de rejoindre des groupes. Mais on rencontre aussi des introvertis, ils agissent seuls, résolvant ainsi leurs conflits internes.

Le développement de l'adolescent est très intense et rapide, et la prévention du comportement délinquant doit être mise en œuvre suffisamment tôt pour prévenir la formation d'inclinaisons personnelles asociales de l'individu. En effectuant un travail préventif, il est important d’enseigner aux adolescents les exigences psychologiques du comportement, la capacité de faire le bon choix, de parvenir à un état de personne socialement compétente. Un comportement déviant incontrôlé, délinquant, disponible chez la personne n'est pas capable de s'autoréguler. Il est très important de commencer la formation d'une maturité personnelle et sociale chez les adolescents en développant une estime de soi positive, en s'acceptant sous un angle positif, en développant la capacité de réflexion critique, la capacité de définir des objectifs socialement importants et d'être responsable de ses paroles et de ses actions. Pour qu'un adolescent apprenne à prendre les décisions qui s'imposent et à faire le bon choix, il doit apprendre à contrôler ses émotions, son stress, son agressivité, son état et son anxiété. Apprenez à résoudre les conflits de manière culturelle, sans insulter ni causer de tort à l'ennemi. Apprendre à se comporter, avec des critiques négatives, à connaître les moyens adéquats de légitime défense. Pouvoir se dire non, résister aux mauvaises habitudes, apprendre à respecter son corps et mener une vie saine.

De manière générale, la prévention est un système d’activités publiques, sociales, médicales, psychologiques et éducatives axées sur la prévention, la neutralisation des principales raisons et circonstances qui agissent de manière provocante sur les manifestations des déviations sociales chez un adolescent.

La prévention du comportement délinquant sera réellement efficace si elle est appliquée sur la base: d’une bonne performance scolaire, d’un système de relations avec les élèves émotionnellement positif et satisfaisant, principalement de leurs proches, et d’un élément important de la protection psychologique. Le respect de toutes les conditions nécessaires assurera le développement harmonieux de la personnalité et réduira au minimum l’apparition de propension à la délinquance.

La prévention du comportement délinquant a également trois approches. Selon le premier, la formation de déviations dans le développement psychophysique est empêchée. Après la seconde, la transition des déviations développementales vers des formes plus chroniques est prévenue. La troisième approche est l'adaptation sociale et professionnelle des personnalités déviantes.

La pédagogie et la prévention sociales voient comment des actions scientifiquement fondées et opportunes sont entreprises pour: prévenir toutes les circonstances (biologiques, psychologiques, sociales) possibles des mineurs en situation de risque; protéger, maintenir et maintenir le niveau de vie acceptable et la bonne santé d’un adolescent; aider l'adolescent à atteindre ses objectifs sociaux importants et à découvrir son potentiel, ses capacités et ses talents. Il existe également une liste de mesures préventives: éliminer, rembourser, contrôler le travail préventif et prévenir les circonstances susceptibles de provoquer des écarts sociaux. L’efficacité de telles activités sera élevée si plusieurs éléments sont inclus dans celles-ci: se concentrer sur l’élimination des causes de conflits internes chez l’adolescent et dans l’environnement public et naturel, tout en créant les conditions permettant à l’adolescent d’acquérir l’expérience nécessaire pour résoudre les problèmes individuels; la formation professionnelle qui a contribué à la réalisation des objectifs; Prévenir l’apparition de problèmes et résoudre ceux qui existent, enseigner les stratégies de résolution des conflits.

В общем, в профилактике делинквентного поведения можно выделить два главных подхода, которые лучшим образом и своевременно могут воспитать из подростка благородного человека - это воспитание и обучение.

Формы делинквентного поведения

Le comportement délinquant existe sous de nombreuses formes, mais la criminalité, la toxicomanie et la prostitution sont les plus courantes et les plus graves.

Lorsqu'ils étudient le crime, les chercheurs prennent en compte de nombreux facteurs qui ont une incidence sur sa dynamique. Parmi eux: profession, statut social, niveau d'éducation, degré d'implication d'une personne dans la vie publique. Le crime a en soi un facteur de déclassement, il signifie l’affaiblissement ou la destruction complète des relations entre l’individu et le groupe social. La question de la relation entre les facteurs sociaux et biologiques ayant une incidence sur la formation de conditions préalables à un comportement criminel chez une personne est également à l'étude. Le crime existe toujours et, peut-être, malheureusement, le sera-t-il dans la société, il ne peut être éradiqué, du moins pour le moment. Une personne naît avec des gènes dans lesquels elle est prédisposée à commettre des crimes et elle peut se développer et se manifester sous l’influence de certains facteurs, ou les conditions de la société et les circonstances de la vie d’une personne la poussent à commettre des crimes. Par conséquent, le crime est une sorte de reflet des vices humains. Il peut être nécessaire que la société oublie les idées utopiques, l’éradication de la criminalité, en tant que pathologie sociale, et la maintient à un niveau acceptable socialement tolérable.

La toxicomanie est un phénomène très grave, car ce problème a détruit un nombre considérable de vies humaines et tue chaque jour de nouvelles victimes. La toxicomanie apporte de grands sacrifices à la société, et surtout la gravité de ses conséquences se reflète dans la personnalité elle-même, dans la qualité de sa vie et dans celle de ses proches. Et tout le temps, les gens espèrent trouver un moyen efficace de le combattre et, en particulier, de prévenir.

Des études sociologiques montrent des résultats montrant les principaux motifs de consommation de drogues: le désir de ressentir des sentiments particuliers et une soif d’euphorie. Comme le montrent les statistiques, la majorité des jeunes toxicomanes sont des jeunes, même des adolescents, et, en raison des particularités de leur maturation, de la restructuration de leur système hormonal, ils ont des sensations vagues et, afin d’apaiser les sentiments qui font rage, ils commencent à rechercher différents moyens de se détendre, parmi lesquels: populaire - tabagisme, alcoolisme et toxicomanie. L’immaturité, la légèreté, l’influence de la société et la négligence ont été des facteurs décisifs dans l’émergence de la dépendance. En règle générale, la consommation de drogues chez les jeunes se produit en groupe. Parfois, la seule chose qui les unit est la drogue et non d'autres intérêts communs socialement acceptables. De nombreux toxicomanes consomment de la drogue dans des endroits surpeuplés, par exemple dans la rue, au cinéma, sur la plage, dans la cour. Parfois, ils ont tellement envie de prendre une dose que cela ne change rien à l'endroit où ils se trouvent. Les mesures sociales, économiques et culturelles peuvent être utilisées pour lutter contre la toxicomanie, mais ce sont les mesures médicales, psychologiques et juridiques qui ont la plus grande influence.

La prostitution est aussi une forme de comportement délinquant, mais dans certains pays du monde, ils ne parlent pas de cette façon, ils assimilent cela à un travail régulier. La prostitution est comprise comme le processus d’avoir des relations sexuelles avec une personne avec laquelle ils ne sont pas mariés et qui n’ont aucun sentiment d’amour ou sympathie et qui sont rémunérés pour ces relations. Il est important de distinguer que la prostitution n'est ni une relation sexuelle extraconjugale ni une relation matrimoniale intéressée, si les individus sympathisent les uns avec les autres. L’émergence de la prostitution est associée à la répartition du travail, au développement de mégapoles et à la monogamie. Dans notre société, le fait de la présence de prostitution se cache depuis très longtemps et une si longue dissimulation, puis une telle exposition, ont conduit de nombreuses personnes à un état d’horreur. Mais toujours ce qui est interdit provoque un intérêt malsain. L’histoire a montré qu’il existait trois formes de politique de prostitution. Prohibitionnisme - interdiction, abolitionnisme - défense des intérêts et travail éducatif à des fins préventives, en l'absence d'interdictions, d'enregistrement et de réglementation, c'est-à-dire d'enregistrement et de surveillance médicale. Ils ont ensuite évalué les trois méthodes et conclu que les interdictions étaient sans effet et que les répressions étaient inefficaces et que ni les réglementations légales ni les réglementations médicales ne pouvaient affecter l'éradication du problème de la prostitution.

Exemples de comportement délinquant

Les exemples de comportement délinquant sont mieux décrits, en fonction de ses types.

Types de comportement délinquant: infractions administratives, infraction disciplinaire, crime.

Les crimes administratifs se manifestent par un hooliganisme mesquin - un langage obscène dans des lieux très fréquentés, une attitude abusive à l’égard des autres, ainsi que des infractions au code de la route et d’autres actions qui perturbent l’ordre public et la tranquillité des gens.

Un exemple de comportement délinquant est la consommation d’alcool dans les lieux publics, les transports et les actes commis en état d’ivresse ivre qui portent atteinte à l’honneur des citoyens et détruisent la moralité publique. La prostitution, la distribution de pornographie, l'exhibitionnisme, en tant qu'atrocité, entraîne la sanction administrative et la responsabilité de la loi relative aux infractions administratives.

Un acte disciplinaire est un type de comportement délinquant et se traduit par un manquement illégal à un travail ou par une exécution insuffisante des tâches du travail, un absentéisme sans raison significative, une consommation de boissons alcoolisées, de stupéfiants pendant les heures de travail, un travail sous l'influence de l'alcool, une violation des règles de sécurité, des contraventions une responsabilité en matière de droit du travail.

Le crime, en tant que crime délinquant le plus dangereux, se manifeste par des actes qui constituent un danger pour la société. Interdit sous peine de sanction par le Code pénal. Ces actes incluent: meurtre, vol, enlèvement, vol de voiture, terrorisme, vandalisme, viol, fraude, trafic de drogue et substances psychotropes. Ces crimes, bien qu'ils ne soient pas tous énumérés ici, sont les plus sévèrement punis conformément au Code pénal. En fonction de la gravité de l'acte commis, différentes peines sont appliquées en ce qui concerne le travail communautaire et des amendes mineures pouvant aller jusqu'à l'emprisonnement. Et ils concernent des individus qui ont atteint l'âge de 16 ans, parfois 14 ans. Si l'auteur du crime n'a pas atteint l'âge requis pour subir un châtiment criminel, il est poursuivi en justice pour des motifs éducatifs (réprimande sévère, renvoi à un établissement d'enseignement spécialisé, travaux publics).

Le comportement délinquant et criminel est le plus dangereux, puisqu'un adolescent délinquant qui commet des actes criminels est très dangereux. Il est très négatif et méfiant envers la société et la loi ne l’arrête pas tant qu’il n’a pas été puni par cette loi.

Les délits peuvent être de droit civil: causer un préjudice moral, porter préjudice aux biens d'une personne ou d'une organisation, discréditer la réputation d'une personne morale ou d'un particulier. Ces actions sont punissables par le droit civil.

Différents types de comportement délinquant sont passibles de condamnation sociale et sont également formalisés par l’État dans les textes de loi, en décrivant les caractéristiques qui définissent et définissent les violations comme des violations. La loi introduit divers types de responsabilité.

Загрузка...