Psychologie et psychiatrie

Premiers secours en cas d'évanouissement

Premiers secours en cas d'évanouissement devrait toujours être rapide. La perte de conscience est une affection très courante dans la vie quotidienne. C'est pourquoi les gens doivent savoir comment administrer les premiers secours en cas d'évanouissement et ses principes de base. La perte de conscience en tant qu'indicateur symptomatique distinct peut ne pas poser de risque pour la vie de la victime, mais peut exposer le corps à des blessures ou être le signe d'une maladie grave. Étant donné que le principal facteur étiologique à l'origine de l'état syncopal est le manque d'oxygène dans les structures cérébrales en raison de la perturbation de leur apport sanguin adéquat, les mesures principales consistent à allonger la victime horizontalement, en soulevant ses membres inférieurs.

Premiers secours en cas d'évanouissement

Pour que les mesures primaires visant à aider une personne temporairement inconsciente soient suffisantes, il est nécessaire de se faire une idée de ce qui constitue un état d'inconscience. Ainsi, l’évanouissement se traduit par une crise de perte de conscience à court terme, résultant d’un désordre transitoire dans l’approvisionnement en sang du cerveau. Cette condition est souvent causée par des processus pathologiques, par exemple diverses arythmies. En outre, la perte de conscience est souvent déclenchée par une faible concentration en O2 dans le sang ou un dysfonctionnement capillaire régulateur. En science médicale, la syncope est appelée syncope.

Les premiers secours en cas d’évanouissement dépendent souvent du facteur étiologique qui a provoqué la perte de conscience. Par exemple, si la syncope est apparue en raison de la température ambiante élevée, vous devez sortir la victime dans la rue ou ouvrir les fenêtres. Vous pouvez également placer de la glace entourée d’un chiffon sur la zone frontale.

La perte de conscience a plusieurs causes. Les plus courantes sont les suivantes: tension nerveuse, effets des facteurs de stress quotidiens, chute soudaine de la tension artérielle, faim, déficit en O2, épuisement physique, surchauffe du corps, chaleur ou chaleur dans la pièce, chute de la pression atmosphérique. Les raisons énumérées sont classées comme non dangereuses. Cependant, la perte de conscience est souvent une sorte de signal indiquant la présence de maladies graves dans le corps. Par conséquent, les premiers soins en cas d’évanouissement doivent nécessairement inclure l’appel de la brigade d’ambulances.

Le statut syncopal est souvent le signe des affections suivantes: saignements internes, insuffisance myocardique, certaines affections chroniques et lésions cérébrales. Par conséquent, si l'on soupçonne que la victime présente l'une des pathologies ci-dessus ou si l'individu est arrêté pendant plus de cent vingt secondes et que les premiers secours pour évanouissement n'amènent pas le patient à prendre conscience, il est impératif d'appeler immédiatement un médecin.

Les symptômes de perte de connaissance ne sont pas causés par un facteur étiologique. En d'autres termes, les manifestations de syncope de genèse différente sont les mêmes. Souvent, la déconnexion de la conscience est accompagnée par des précurseurs, tels qu'une sensation de manque d'air, des nausées et un bourdonnement étrange dans les oreilles, une faiblesse soudaine, des vertiges, une vision floue. Lorsque ces manifestations se produisent, il est recommandé de s’allonger immédiatement ou au moins de s’asseoir. Les évanouissements en décubitus dorsal ne se produisent pas.

S'il n'était pas possible d'éviter la perte de conscience, les manifestations cliniques suivantes sont plus souvent observées: pâleur du derme, sueurs froides, respiration rare et superficielle, baisse de pression, pouls faible.

Avec les symptômes ci-dessus interdits:

- asseyez la victime de force ou maintenez sa position droite, appuyée contre le mur;

- déplacer le patient, s'il y a lieu de supposer que la syncope est le résultat d'une blessure;

- secouer, freiner ou faire d'autres mouvements brusques.

Ainsi, les premiers soins pour un évanoui consiste à effectuer les actions suivantes. Dans le premier tour, comme décrit ci-dessus, il est nécessaire de reposer sur le dos de la victime à la surface de telle sorte que les membres inférieurs soient situés au-dessus de la tête, ce qui assurera la circulation du sang vers les structures cérébrales. Ensuite, il est nécessaire de garantir le flux d'air. Si le patient est entouré d'une foule de spectateurs, vous devez lui demander de se disperser. Si le patient est dans un bureau encombré, vous devez ouvrir une fenêtre ou le faire sortir à l'extérieur en l'absence de tout soupçon de blessure. Il est également recommandé de libérer le cou de l'individu et d'autres parties du corps des éléments de compression de la garde-robe, tels qu'un col de chemise, boutonné sur le dessus, un foulard ou une cravate, une ceinture de pantalon ou une ceinture. Vous devez ensuite agir sur les récepteurs, par exemple, saupoudrer la victime d'eau fraîche, frapper légèrement sur les joues ou apporter une boule de coton trempée dans de l'ammoniac, dont l'odeur piquante ramène la conscience à l'état de conscience en quelques instants.

Si l'état syncopal est la conséquence d'une surchauffe, il faut alors déplacer la victime à l'ombre, dans une pièce fraîche ou boire de l'eau froide, légèrement salée ou du thé. Après le retour de la conscience, le fonctionnement de la psyché et de tous les organes est rapidement rétabli. Cependant, si la syncope est causée par la présence de pathologies, il peut y avoir une douleur dans le sternum, une augmentation de la pression.

Premiers soins en cas d'évanouissement - Algorithme d'action

Comme l'évanouissement est une conséquence du manque d'oxygène dans les structures cérébrales, la réaction naturelle de l'intendant principal au fonctionnement du corps est d'adopter une position horizontale (c'est-à-dire une chute). En position couchée, la performance du myocarde est rétablie, ce qui permet de rétablir l'apport sanguin aux structures cérébrales. Lorsque la privation d'oxygène est supprimée, le fonctionnement de tout l'organisme retourne à la normale et l'individu inconscient reprend conscience.

Comment fournir les premiers soins en cas d’évanouissement, vous devez connaître chaque personne.

Après tout, si un individu a perdu conscience ou s’est effondré (affection menaçant la vie humaine et caractérisée par une chute de pression, une violation de l’approvisionnement en sang des organes), certaines actions sont nécessaires pour les premiers secours.

Ainsi, évanouissement, effondrement, les premiers secours comprend l'algorithme d'actions suivant. Tout d'abord, lorsque l'évanouissement est nécessaire pour fournir un accès gratuit au sujet en position couchée. Également libre des éléments compressifs de la garde-robe (cravate, ceinture). Ensuite, appelez un médecin. Ensuite, il est nécessaire de vérifier la présence de pulsation dans l'artère carotide. Corps à donner une position horizontale, levant les jambes au-dessus de la tête.

Après avoir effectué les manipulations ci-dessus, vous devriez essayer d’exciter les récepteurs de la peau. Pour ce faire, vous devez vous frotter les oreilles avec une serviette fraîche et humide, saupoudrer votre visage, donner une odeur d'ammoniaque liquide ou de vinaigre.

Lorsque l'individu quitte son état inconscient, il est nécessaire de le réchauffer, d'attendre le médecin et de le remettre au patient "entre ses mains". Les médecins devraient raconter toute la séquence des événements.

Le complexe des actions auxiliaires lors d'un effondrement ne diffère pratiquement pas des actions à un état syncopal. Dans un effondrement, les soins d'urgence sont simples mais très importants pour le salut de l'individu.

Premiers secours en cas d’évanouissement - l’algorithme des actions comprend:

- en plaçant le corps du patient en position horizontale, le dos en bas, en soulevant les jambes pour assurer la circulation du sang dans les tissus cérébraux (l'avion doit être ferme et de niveau);

- dégagement du corps d'un individu pour qu'il ne puisse pas presser ses vêtements (boutons supérieurs, écharpe, ceinture);

- appeler un médecin;

- assurer le flux d'air affecté (vous pouvez ouvrir la fenêtre et effectuer une inhalation d'oxygène, si possible);

- réchauffer la victime avec des chauffe-eau ou des bouteilles en plastique remplies de liquide chaud;

- amener au nez l'ammoniac pour exciter les récepteurs nasaux;

- en l'absence d'ammoniac, vous pouvez masser les lobes ou les tempes de l'oreille;

- assurer la paix du patient;

- en l'absence de signes d'activité vitale du corps, il est nécessaire d'effectuer un ensemble de mesures de réanimation, couvrant un massage myocardique indirect, la respiration artificielle;

- si l'effondrement est une conséquence d'une perte de sang, il est nécessaire, dans le premier tour, d'arrêter le saignement.

Il existe un certain nombre de manipulations, qui sont strictement interdites avant l'arrivée du médecin:

- «nourrir» la victime avec des médicaments cardiaques bien connus, car ils peuvent dilater les capillaires;

- si l'individu est inconscient, il est impossible de le forcer à le forcer à boire ou à lui donner des médicaments;

- Essayez de ramener la victime à la conscience à l'aide d'une gifle.

Il est essentiel que les premiers secours en cas d’effondrement de syncope soient opportuns. Tout retard peut coûter la santé à la victime, souvent même la vie. Toutes les manipulations d'assistance effectuées doivent être claires, cohérentes. Après tout, le sujet affecté est compté pendant quelques secondes et l’équipe de médecins appelée peut ne pas être à temps. C'est pourquoi chaque individu doit connaître les bases de la fourniture de mesures primaires urgentes en cas d'effondrement ou de syncope. Cette connaissance peut souvent sauver la vie de la victime.

Le respect des mesures préventives suivantes évitera l’apparition des conditions décrites ci-dessus. Dans le premier tour, la prévention consiste à éviter les circonstances provoquant une perte de conscience (situations stressantes ou extrêmes, régimes durs, fatigue excessive, etc.), un effort sportif modéré, la modération, des rêves normaux, des routines quotidiennes, le travail et le repos, une alimentation équilibrée, la suppression des habitudes néfastes pour la santé, traitement de la maladie principale (si disponible), examen régulier.

Загрузка...