Apraxie - il s'agit d'une maladie neuropsychologique associée à une déviation dans le travail de manipulations ciblées complexes arbitraires et d'actes moteurs tout en maintenant la précision, la coordination, la force et la capacité de reproduire des actions élémentaires. Cette maladie est causée par des lésions cérébrales focales. Avec ce désordre, les actions du sujet sont affectées: la personne est capable de lever le membre supérieur, mais ne peut se peigner, se coiffer ou effectuer d'autres manipulations ciblées arbitraires.

Causes de l'apraxie

On pense que la maladie en question donne le plus souvent diverses lésions cérébrales parmi lesquelles on peut identifier: processus tumoraux, lésions focales et autres types de pathologies. L'apraxie survient également à la suite de phénomènes dégénératifs, des foyers localisés dans les segments pariétaux ou des zones qui leur sont directement associées. Ce sont ces segments du cerveau qui préservent les stratégies d'actions appliquées au cours de la vie. Ainsi, le facteur sous-jacent qui provoque le développement de la déviation décrite est l’atteinte des structures cérébrales, en particulier l’atteinte préférentielle des zones pariétales. Plus rarement, une maladie neuropsychologique est une conséquence de la destruction du corps calleux, des dommages aux zones frontales et du segment prémoteur du cortex. En réalité, dans ces structures, le codage des mouvements nécessaires à la réalisation de manipulations complexes est effectué. Des troubles circulatoires du cerveau, des processus infectieux, tumoraux et dégénératifs et diverses blessures peuvent endommager les structures du cerveau.

L'apraxie peut également résulter de phénomènes pathologiques tels que des processus inflammatoires au niveau des structures cérébrales (encéphalite), des troubles de l'irrigation sanguine cérébrale, le passage à la démence, des lésions cérébrales, la maladie de Parkinson ou la maladie d'Alzheimer. La déviation décrite peut être de nature limitée, en d'autres termes, des violations des actions se produisent sur les muscles du visage (apraxie buccale), une moitié du corps, un membre. Lorsque le corps calleux est détruit, une apraxie du côté gauche se développe.

Parmi les facteurs qui provoquent la formation de l'apraxie, un trouble aigu de l'apport sanguin cérébral avec lésion du tissu cérébral (AVC ischémique) occupe la première position. Cette violation entraîne un dysfonctionnement des structures cérébrales en raison d'un volume sanguin insuffisant dans les tissus, ce qui conduit principalement à l'apparition d'une telle variation de la déviation décrite, telle que l'apraxie kinesthésique. Les personnes atteintes de lésions cérébrales étendues, en particulier les segments frontaux, sont plus susceptibles de présenter une apraxie de la marche ressemblant à une démarche parkinsonienne.

Symptômes de l'apraxie

Le siècle dernier a été marqué par la découverte des zones motrices du cortex cérébral. Cela a introduit un concept complètement nouveau en neurologie - l'apraxie. Bien qu'il soit considéré comme la première mention de celui-ci date de 1871 année. Aujourd'hui, la plupart des sujets humains ne connaissent pas le concept d'apraxie, ce que c'est. L'individu moyen ne sait pas ce qu'est la maladie et comment elle se manifeste. La déviation décrite ne peut pas être attribuée à une maladie indépendante. Il s’agit plutôt d’une manifestation secondaire d’autres pathologies.

Les principaux signes de violation sont considérés comme l’incapacité de réguler les actes moteurs des muscles du visage, l’exécution de mouvements précis, l’incapacité de copier, parfois de dessiner des figures élémentaires, l’utilisation convenable d’outils, l’incapacité de porter des éléments de garde-robe.

L'apraxie de la marche est souvent déterminée par les signes spécifiques suivants: une démarche excessive, une démarche traînante, un arrêt brusque, l'incapacité de franchir un obstacle. Dans le même temps, les individus ne sont souvent pas conscients de leur propre état malsain. Parfois, les signes de la déviation en question peuvent ne pas déranger les sujets, ne se manifestant que lors d’études neurologiques spécifiques.

Ainsi, les symptômes de l'apraxie apparaissent comme suit:

- des difficultés à reproduire des manipulations séquentielles sur l'équipe, les patients ne se souvenant souvent pas de la séquence de certaines actions;

- difficultés à effectuer des opérations motrices nécessitant une orientation spatiale, les patients modifient le rapport d'espace avec leurs propres actions (apraxie spatiale);

- marcher à petits pas, enchaîné par la marche;

- la difficulté du processus d'habillage;

- persévérances motrices, qui s'expriment dans la reproduction stable d'éléments de la manœuvre motrice et bloquant dessus (apraxie kinesthésique);

- difficulté à ouvrir les yeux.

Types d'apraxie

Habituellement distinguer une apraxie limitée et bilatérale. Pour le premier, il existe des troubles du mouvement inhérents qui n'apparaissent que sur la moitié du corps ou du visage, pour le second, des lésions bilatérales du segment frontal ou une pathologie bilatérale diffuse du cortex cérébral.

De plus, le type de pathologie est dû au site de localisation des foyers de pathologie dans les structures cérébrales.

On distingue les types d’apraxie suivants: apraxie régulatrice, motrice, dynamique, corticale, bilatérale.

L'apraxie corticale survient lorsque le cortex de l'hémisphère cérébral dominant est endommagé. Il en résulte une transformation du cortex moteur sur le segment endommagé.

L'apraxie motrice se traduit par l'impossibilité de reproduire des opérations d'imitation et des actes moteurs spontanés. Le plus souvent, le type de maladie est limité. À son tour, il est divisé en idéocinétique et mélokinétique. Dans le premier cas, le patient ne peut pas effectuer consciemment des actions élémentaires, mais il peut les exécuter accidentellement. Le patient ne reproduit pas correctement les opérations motrices simples sur les instructions, mais confond généralement les actions (touche les yeux au lieu de la bouche).

L'apraxie mélocinétique motrice se trouve dans la violation de la structure de la manipulation, ce qui constitue un certain mouvement et est remplacé par des opérations comme pousser les doigts au lieu de les serrer dans un poing.

L'apraxie réglementaire se manifeste par un trouble d'opérations motrices complexes et séquentielles, une dysrégulation des actions et la subordination des manipulations à un programme donné, des persévérations du système complexe. Ce type de déviation se caractérise par le fait de ne pas mener à terme une opération motrice, une violation de la définition des objectifs, un désordre de contrôle et de programmation. Il se produit en raison de la défaite du segment préfrontal du cortex cérébral.

L'apraxie dynamique se traduit par l'impossibilité d'effectuer une série de manipulations séquentielles, qui sont à la base d'une variété d'opérations motrices, les persévérations motrices. Cette condition est déterminée par le désordre de l'automatisation des actes moteurs, ainsi que par l'inertie pathologique. Elle se caractérise par des écarts dans les compétences utilisées pour transformer des actions en actions complexes. Il est plus souvent observé avec des lésions du segment prémoteur du cortex et de la zone motrice secondaire (cortex moteur supplémentaire).

L'apraxie bilatérale est une pathologie bilatérale. Elle prend naissance lorsque les foyers de pathologie sont situés dans le segment pariétal inférieur de l'hémisphère dominant du cerveau. Cette espèce est dangereuse pour la survenue d'un désordre dans l'interaction des deux hémisphères cérébraux.

Une apraxie buccale peut survenir lorsque le segment frontal est endommagé, entraînant des anomalies dans les mouvements complexes de la langue et des lèvres. En d'autres termes, selon les instructions, le patient ne peut pas effectuer d'actions impliquant la musculature de l'appareil vocal (par exemple, produire certains sons ou se lécher les lèvres).

L'apraxie spatiale se produit lorsque des dommages sont causés aux zones pariétales et aux segments occipitaux du cortex. Lors de l'exécution d'opérations motrices composites, un désordre de corrélations spatiales se manifeste.

Traitement et prévention de l'apraxie

Les mesures thérapeutiques avec la déviation décrite dans le premier tour visent à éliminer le facteur étiologique. Aujourd'hui, malheureusement, il n'existe pas de technique thérapeutique spécifique pour se débarrasser efficacement de cette maladie. Parmi les mesures thérapeutiques les plus efficaces contribuant à la réalisation d'un effet positif persistant, figurent les suivantes:

- Nomination de médicaments de pharmacopée qui normalisent l'apport sanguin aux structures cérébrales qui améliorent l'apport de nutriments essentiels au cerveau;

- contrôle de la pression constante, en prenant des mesures pour sa normalisation;
administration d'anticholinestérases afin d'accroître l'efficacité du fonctionnement neuropsychologique;

- la réhabilitation des segments du cerveau et des organes affectés;

- une intervention chirurgicale (par exemple, l'ablation d'une tumeur).

Malheureusement, les médicaments visant à ralentir la progression des symptômes sont pratiquement inefficaces contre le mal en question. Les interventions thérapeutiques dépendent également du type de trouble. Les médecins modernes préfèrent développer des techniques individuelles pour chaque patient. Ces techniques peuvent inclure: l'ergothérapie, la physiothérapie, l'orthophonie, la réhabilitation des processus cognitifs, l'élimination du facteur étiologique.

Il y a des décennies, les méthodes de diagnostic permettant de détecter l'apraxie n'étaient pas développées. En réalité, toutes les méthodes de diagnostic ont donc été réduites à la demande de reproduction de certaines opérations motrices, d’activités élémentaires et de tâches complexes, telles que mélanger du sucre dans une tasse, déplier un bonbon, passer une aiguille dans une carafe à aiguilles. Tous les examens ne comprenaient que l’accomplissement de la tâche consistant à manipuler un objet spécifique.

Les spécialistes modernes utilisent une méthode différente pour diagnostiquer ce trouble, qui comprend non seulement des opérations motrices complexes et élémentaires avec des objets. Les diagnostics du XXIe siècle incluent l’imitation des manipulations du médecin-examinateur, la reproduction des actions obligatoires (lever, s’asseoir), des actions avec des pièces et des objets présentés. Lors du diagnostic d'un patient, par exemple, ils proposent de montrer comment il mange un bouillon, sans avoir à la fois une cuillère ou un plat profond.

Les méthodes et l’évaluation des expressions faciales ci-dessus peuvent déterminer le type d’apraxie, mais ne permettent pas d’établir les facteurs étiologiques à l’origine de la maladie; elles ne peuvent donc pas fournir une base suffisante pour prendre en compte les symptômes résultant d’une pathologie du cerveau. Ainsi, afin de définir un traitement adéquat, il est nécessaire d’établir la forme de la maladie décrite, de déterminer la région du foyer pathologique et de déterminer la cause qui a influencé la formation de cet écart. Cela devrait traiter avec des spécialistes en neurologie et en psychiatrie.

Des mesures préventives efficaces visant à prévenir la formation de l'apraxie n'existent pas non plus. Mais il existe plusieurs recommandations efficaces qui réduiront le risque de développer la maladie décrite:

- refus de consommer des quantités illimitées de liquides contenant de l'alcool et de fumer;

- sports réguliers et promenades nocturnes;

- normalisation du régime alimentaire (vous devez manger souvent, mais en petites portions);

- équilibre alimentaire (les aliments doivent être composés principalement de légumes verts, de légumes et de fruits, la consommation d'aliments en conserve, les aliments frits et épicés doivent être négligeables);

- effectuer des examens médicaux réguliers;

- contrôle de la pression.

Ainsi, l'apraxie est un type de déviation, caractérisée par l'incapacité d'une personne à reproduire la séquence du fonctionnement moteur souhaité. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre que les personnes atteintes de ce trouble dépendent beaucoup de l'aide de parents ou d'autres environnements, car elles ne peuvent pas effectuer seules certaines activités quotidiennes nécessaires.

Загрузка...

Regarde la vidéo: Apraxie gestuelle (Septembre 2019).