L'androgynie - il s'agit d'une démonstration par un homme de traits à la fois féminins et masculins, pas nécessairement équivalents. Ce phénomène se révèle à la fois dans l'aspect physique, lorsque le féminin et le masculin sont combinés dans l'aspect physique, et dans l'aspect psychologique, lorsqu'un coefficient significatif de féminité et de masculinité, des caractéristiques féminines individuelles et masculines se manifestent. Le concept d'androgynie est un indicateur du rôle sexuel de l'individu et ne se caractérise pas par son appartenance à la nature de la femme ou de l'homme. Androgyne est un individu dont la désignation du rôle de genre ne correspond pas à la définition sans ambiguïté de la féminité ou de la masculinité.

Qu'est-ce que l'androgynie?

Dans la société actuelle, les rôles traditionnels des femmes et des hommes sont très hétérogènes. Souvent, même en apparence, il est difficile de distinguer un garçon d'une fille. Que reste-t-il à dire sur le comportement, le caractère, le choix de profession ou d'autres facteurs dans la vie d'un individu?

Le concept d'androgynie porte en soi la compréhension de l'individu sous l'aspect de deux sexes. Très tôt sous le mot "androgine", on entend l'interprétation du terme "hermaphrodite". Dans la Grèce antique, l'androgynie signifiait que l'individu avait à la fois des traits masculins et des traits féminins dans l'image externe.

Aujourd'hui, l'androgynie n'est pas un phénomène qui décrit uniquement les aspects physiologique et anatomique de la personnalité, elle se réfère aux caractéristiques psychosociales. L’homme est un être social, il absorbe depuis son enfance les stéréotypes des caractéristiques comportementales du rôle sexuel d’un garçon ou d’une fille. Donc, le garçon devrait ou est enclin à être puissant, agressif, risqué, sûr de lui-même, fort, leader, indépendant, ambitieux. Les stéréotypes de l'éducation d'une fille sont doux, doux, passif, calme, calme, timide, émotif. Chez l'homme moderne, ces caractéristiques stéréotypées du rôle sexuel sont mélangées, effacées.

Les signes d’androgynie chez les hommes et les femmes ont l’occasion de constater, au mépris des stéréotypes de rôle, des caractéristiques de la masculinité et de la féminité féminines intégrées dans leur propre vie. Androgyne est une personne qui a une apparence masculine ou féminine ou qui n’a pas du tout de telles caractéristiques, traduit du grec signifie «homme-femme».

Pendant longtemps, une personne a été considérée en bonne santé mentale à condition que ses caractéristiques de genre correspondent à son essence biologique. Dans d'autres cas, il s'agissait d'un écart par rapport à la norme. Les hommes actuels sont gentils avec les enfants, sensibles, romantiques dans les relations, mais puissants, difficiles dans le monde des affaires, et les femmes ambitieuses, demeurant le chef de file dans les relations de travail, sont douces, tendres avec les enfants et le mari. C'est précisément le concept d'androgynie qui reflète un comportement aussi souple d'un homme et d'une femme, un mélange de leurs caractéristiques sexuelles.

Le comportement androgyne présente des aspects négatifs et positifs. L’aspect positif est qu’androgyne a la capacité de s’adapter facilement aux circonstances, aux relations, aux situations, son comportement est plus labile que celui des individus, qui sont soumis à des principes stéréotypés, à la compréhension traditionnelle des rôles homme-femme.

Une personne souffrant d’androgynie peut mieux comprendre sa sensibilité, son caractère émotionnel et son attrait. Son comportement intime est plus détendu, a une disposition positive envers le sexe, une telle personne est moins encline à critiquer les autres.

Quel est le comportement négatif d'androgynie? Le principal problème de l’androgynie est la difficulté de traiter avec les personnalités des conceptions traditionnelles. Ces personnes sont souvent seules, car il est très difficile pour les personnes souffrant d'androgynie de trouver un couple parmi les individus du sexe opposé.

Une femme «courageuse» ou un homme «féminin» n'auront aucun attrait pour le sexe opposé, elles sont moins susceptibles d'entretenir des relations étroites, de se marier et de fonder une famille. Le comportement androgyne dans la société forme également l'opinion, en tant que déviation de la normale, violation de l'orientation sexuelle, déviation de l'identité de genre. Mais il faut comprendre que l'androgynie n'est pas l'homosexualité ou la transsexualité, c'est une forme de comportement non standard des individus du sexe féminin et masculin dans un format social.

Théorie de l'androgynie

Il existe un ancien mythe grec sur les peuples androgynes. Le philosophe Platon les a décrites comme des créatures idéales bisexuelles qui ont l'audace d'empiéter sur le pouvoir des dieux et de se protéger des attaques des androgènes, Zeus les a séparées en différentes parties. Ainsi, une femme et un homme sont apparus dans le monde, et ils ne pourront pas se sentir à part avant de trouver leur âme sœur.

La psychologue Sandra Bem est considérée comme la fondatrice de la théorie de l'androgynie, bien que Carl Jung se soit intéressé à cette question avant elle. Selon les travaux de Jung, la psyché humaine est naturellement androgyne. L’idée de l’unité de l’anima et de l’animus, femme en homme et homme en femme, était la clé de la vision archétypique de la bisexualité psychologique. L'archétype "anima-animus" se manifeste dans les qualités et les traits non vécus et réprimés de l'individu, qui ont en eux une énergie et un potentiel considérables pour la réalisation de soi de l'individu. La conscience de l'homme intérieur est une femme et l'homme de la femme intérieure est une étape importante vers une vie harmonieuse et une croissance de qualité personnelle.

Sandra Bem a insisté sur le fait que l'androgynie améliore les chances d'adaptation à part entière dans le monde social. En 1970, le psychologue développa le concept d'androgynie, selon lequel les croyances relatives à des rôles de genre opposés et mutuellement exclusifs étaient remises en question. S. Bem a mis au point un questionnaire permettant de diagnostiquer les personnes en fonction de leurs fonctions sexuelles. Les personnes atteintes d'androgynie ont un coefficient significatif de propriétés masculines et féminines. Les personnalités «féminines» ont des traits plus féminins et moins masculins, «masculin» - des caractéristiques plus masculines et moins féminines, celles qui ont des coefficients de féminité et de masculinité également faibles sont appelées «indifférenciées».

Selon cette théorie, Bem a souligné l'importance d'harmoniser les indicateurs masculins et féminins pour la socialisation complète de l'individu. La masculinité et la féminité ne se font pas face mais sont tout aussi importantes et attrayantes pour l'environnement social. Et la personnalité, qui ne présente que les caractéristiques de son sexe naturel, semble être moins adaptée à la vie. Au fil du temps, S. Bem a reconnu que la théorie de l'androgynie était imparfaite et ne correspondait pas tout à fait à la réalité. Depuis le problème de l'androgynie n'est pas tant dans le changement de caractéristiques individuelles, que public.

Androgynie psychologique

Les psychologues modernes interprètent l'androgynie comme une combinaison de fonctions de genre social appartenant à la fois aux femmes et aux hommes. Aujourd'hui, il a déjà été prouvé que les fonctions de genre et les caractéristiques de rôle sexuel se forment plutôt dans la sphère familiale que les caractéristiques de l'éducation d'un garçon ou d'une fille, le développement de la société a également une incidence sur leur formation et les différences de genre définies par nature ont une moindre importance. On ne peut ignorer l’importance du développement biologique de l’enfant dès la conception, mais aussi son impact sur la différence de formation psychologique des hommes et des femmes.

Au cours de l'étude sur l'androgynie, S. Bem, psychologue américaine, a mis au point un questionnaire sur les rôles sexospécifiques et a classé tous les individus en quatre catégories.

Le premier groupe de personnes - les individus masculins, ont clairement identifié les traits masculins: indépendance, affirmation de soi, ambition, risques, etc ... Le deuxième groupe - les individus féminins, ils ont les caractéristiques traditionnelles de la femme: douceur, tendresse, capacité de sympathie, tact, émotion, flexibilité, etc. traits Les androgines constituent le troisième groupe, ils présentent des signes d'androgynie: caractéristiques correspondant aux types féminin et masculin. Le quatrième groupe est constitué de personnes ayant un type indéterminé d’identité psychologique sexuelle et n’ayant pas de traits féminins ou masculins.

Un individu a la capacité de posséder des traits de caractère féminins et masculins, quel que soit son sexe. Ainsi, une femme peut avoir des traits masculins stéréotypés: être agressive, ferme, indépendante et un homme doux, romantique, sympathique. S. Bem a expliqué que la féminité et la masculinité ne sont pas des qualités personnelles incompatibles. Selon les croyances de nombreux psychologues, les individus qui possèdent des caractéristiques individuelles masculines et féminines significatives, désignées de manière égale, c.-à-d. Les traits androgynes sont des personnalités complètes et complètes. Et les individus avec une identité de genre incertaine, ayant un faible coefficient dans les deux catégories, sont considérés comme des personnalités immatures.

L’androgynie psychologique ne signifie pas seulement un ensemble de qualités de féminité et de masculinité, la manifestation de ces qualités dans le comportement social, c’est aussi la capacité de faire preuve de souplesse dans le choix des formes de comportement, en fonction des tâches, des situations et des circonstances actuelles.

L'androgynie, en tant que caractéristique psychologique, joue un rôle important dans la socialisation adaptative dans la société d'aujourd'hui. Cela donne à une personne la capacité de changer et de s'adapter à des circonstances de la vie changeantes, et de ne pas agir de manière stéréotypée, en se soumettant à son rôle sexuel. Les androgines sont très résistants au stress, en raison de la présence de caractéristiques masculines et féminines expliquant la nature de leur capacité à se réaliser dans différents spectres d’augmentation de l’activité.

En conclusion, il convient de noter que l'androgynie n'est pas une déviation de la norme de développement, le détenteur des qualités androgynes est plus harmonieux et conscient lorsqu'il accepte de s'accepter pleinement, par son comportement personnel et son image extérieure, qu'il tente de traduire son monde intérieur en société: sentiments, sentiments, perceptions, lui-même. L'androgynie est un phénomène mental normal.

Загрузка...