L'arrogance est un trait de caractère qui a des manifestations exclusivement négatives et qui se manifeste par le fait qu'une personne est encline à faire passer ses propres manifestations et ses propres besoins avant les autres. L'arrogance d'une personne est souvent associée non seulement à la priorité de ses propres manifestations, mais également à une attitude péjorative et méprisante à l'égard des manifestations des autres. Le seul avis important n’est que le sien, la personne arrogante critique ou adopte une attitude arrogante à l’égard de toutes les pensées, expressions et actions des autres.

Le concept d'arrogance s'accompagne de manifestations telles qu'une confiance en soi excessive, une fierté excessive, une ambition excessive, mais ce n'est pas un synonyme distinct pour aucune de ces qualités. Pour clarifier ce terme, d'autres termes sont utilisés, tels que arrogance et fierté, qui sont également des éléments de l'arrogance.

C'est quoi

Le sens du mot arrogance est réduit au désir d'exagérer leurs propres mérites, réalisations, succès, tandis qu'une personne voit de manière condescendante ou désobligeante toutes les réalisations des autres, quel que soit leur degré de supériorité.

Ce trait n'est pas inné et n'est déterminé par aucun paramètre de l'organisation neuropsychique, mais dépend principalement du mode d'éducation et de l'environnement social de la personne. Cette caractéristique est considérée non pas dans le contexte de manifestations personnelles, mais plutôt dans les normes et contextes moraux et éthiques, lorsque l'arrogance et l'arrogance sont possibles, lorsque les défauts personnels passent inaperçus et que les vertus sont exagérées à l'état grotesque.

La qualité de l'arrogance de la personnalité se réfère exclusivement au spectre négatif, et pas seulement au sens social général, ce qui se manifeste clairement lorsque l'on compare une personne à une autre, mais aussi à la réalisation de son propre destin. Derrière cette fonctionnalité, on peut également essayer de cacher ses propres complexes, alors que, au lieu de reconnaître ses propres erreurs, on essaie de se montrer sous un jour exceptionnellement excellent. Cela peut être fait non seulement parce que cela correspond vraiment à un tel état, mais aussi pour que personne d'autre ne doute de sa bonté et de son impeccabilité, après quoi des commentaires pénibles et frustrants pour l'ego pourraient bien suivre.

Dans de tels cas, en raison des complexes, des effets psychothérapeutiques sont possibles, un travail indépendant sur soi-même, après quoi l'état de la personne redevient normal, une estime de soi suffisante et des moyens respectueux de l'environnement de se manifester dans la société.

Une arrogance de qualité exceptionnellement négative est prise en compte lorsqu'elle est due à un choix interne et à sa propre position. Dans de tels cas, toute relation est brisée, d’une entreprise à une autre, car il est difficile de tolérer une telle attitude chez d’autres. La santé peut se détériorer sur le sol nerveux psychosomatique en raison d'un état de tension constante. La tension est nécessaire pour maintenir son exclusivité, pour lutter contre son propre envie et une course constante pour être meilleur que les autres. Une personne n'a pas de repos et n'a pas le droit de se tromper, ce qui enferme finalement la personnalité dans un cadre très étroit et non évolutif. Plus une personne se montre arrogante, moins elle est capable de se manifester en tant que personne véritable, unique dans son existence. C'est une position instable, où il n'y a pas de soutien interne, où il n'y a que l'opinion des autres et le désir constant de se conformer à quelque chose.

En général, la manifestation de l'arrogance suggère que l'harmonie intrapersonnelle est brisée, qu'une personne présente un déséquilibre grave dans le monde intérieur et qu'elle s'autoévalue dans le contexte de l'interaction. En outre, ce n’est pas le réalisme des revendications et des projets qui perdure, avec le degré de développement le plus élevé de ce trait, il existe une séparation complète non seulement de la véritable identité personnelle, mais aussi de la société et de l’univers, en tant que reflet de la perception objective.

Raisons de l'arrogance

Apparaît arrogance chez une personne du premier sens de l'arrogance, né sur la base d'une évaluation inadéquate par la personne significative proche ou l'environnement social impliqué dans l'éducation.

L'arrogance ne se forme jamais au moment de la naissance ou de l'enfance, ses conditions préalables et les moments les plus propices au développement sont les périodes de bien-être maximal. C'est à dire Dans ces situations, quand une personne est reconnue, son entreprise réussit, elle est elle-même sous sa meilleure forme - alors l’estime de soi monte en flèche. Si une telle période commence brusquement et n’a pas encore atteint le stade du plateau, il est fort probable que la psyché n’a pas le temps de s’adapter rapidement aux conditions changeantes et attribue tous les mérites, coïncidences et le moindre changement du niveau de vie en tant que mérites individuels. La critique commence à être perdue, puis, lorsque le niveau résultant commence à être perdu ou qu'une sorte de menace se présente à lui, afin de garder au moins son sens profond de soi comme avant, il commence à humilier les autres, à les traiter avec un certain dédain, en essayant de montrer sa supériorité.

Au fil du temps, une estime de soi insuffisante conduit à des formations constantes du concept de vie égoïste et à un orgueil trop développé, générant un faux sentiment de grandeur de soi avec toutes les conséquences qui en découlent. Il semble que dans de nombreux cas, la chance, la capacité de tirer parti de la situation et un ensemble de circonstances favorables contribuent au développement de l'arrogance. Et cela n’est vrai que dans certains cas où la structure interne fragile de l’estime de soi, axée sur des facteurs externes, compte pour elle-même toutes les réalisations aléatoires et commence à montrer tout le négativisme des conséquences.

Cependant, la plupart des études confirment l’absence de lien direct entre le succès et l’arrogance: de nombreuses personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté qui n’ont ni statut social ni scientifique peuvent adopter un comportement et une vision du monde assez arrogants. Un tel état de fait s’explique uniquement par le fait que la personnalité elle-même n’est pas mature ou que son infériorité est si grande qu’il n’existe pas de compréhension de l’évaluation objective.

Il est impossible d'isoler une raison externe ou interne du développement de l'arrogance. C’est toujours un spectre complet, comprenant à la fois les caractéristiques de l’éducation, la capacité d’une personne à réagir d’une manière ou d’une autre, ainsi qu’une situation extérieure en évolution. Le niveau de développement personnel reste peut-être un facteur fondamental qui influe sur l'occurrence ou, au contraire, sur l'atténuation de l'arrogance. Il est plus facile de distinguer les points qui mettent en garde contre un tel comportement - il s'agit d'un niveau élevé de responsabilité personnelle pour les décisions prises et les actions effectuées, ainsi que le niveau de développement intrapersonnel, la maturité, qui permet de bien évaluer sa propre personne et sa réalité. Ainsi, si une personne se manifeste en tant qu'adulte (psychologiquement et émotionnellement), ni la situation extérieure ni les complexes qui en résultent ne peuvent conduire à un tel développement d'arrogance ou d'arrogance afin de perdre la perception de la réalité ou d'importants liens sociaux.

Comment se débarrasser de l'arrogance

La première étape dans la lutte contre les manifestations négatives de sa personnalité est la reconnaissance de l’existence d’un problème, la détermination de sa superficie et de l’ampleur des dommages causés, ainsi que le développement d’une carence. Pour certains, l’arrogance peut se manifester exclusivement dans l’environnement de travail. Pour d’autres, dans tous les domaines de la vie, il est important que l’on ne montre que leur viabilité en tant que partenaire de relations intimes, tandis que d’autres doivent montrer leur singularité dans tous les domaines de la vie. C’est la définition de ces différences qui aidera à déterminer le principal vecteur de changements ultérieurs.

Puisque la base de l'arrogance est l'égoïsme, il est nécessaire de lutter avec ce trait. Bonnes pratiques pour faire de bonnes actions pour les autres, participation à des actions visant à optimiser la société et non à des objectifs personnels. Vous pouvez souligner le jour où vous avez aidé les grands-mères de vos voisins ou joué avec des enfants dans la cour, vous pouvez organiser des ateliers gratuits ou chercher ce que vous pouvez donner à ceux qui sont dans le besoin, tout en libérant votre maison. Apprendre à penser aux autres et à reconnaître leurs besoins est un facteur important pour se débarrasser de l'égoïsme. Vous pourrez alors remarquer une autre personne et vous évaluer de manière adéquate par rapport à d'autres, et traiter sans humiliation.

Le deuxième point d’arrogance est un faible degré de responsabilité interne, car une telle personne peut assigner toutes les réalisations, mais n'acceptera jamais leurs lacunes. L'analyse logique aide à déterminer où quelque chose a mal tourné dans une situation, où d'autres personnes sont vraiment à blâmer et à qui nous devons le faire. La responsabilité interne est le plus difficile à attribuer à un facteur de maturité personnelle, mais c’est elle qui donne au résultat la liberté d’être toute personne et de s’exprimer de quelque manière que ce soit. Ainsi, une personne exempte de préjugés et du besoin de rechercher le coupable, qui n'a pas besoin de preuves constantes de son sang-froid, peut être n'importe qui, faire ce qu'elle veut et, plus important encore, elle peut le faire à sa guise ou dans le bon sens du terme.

Pour ceux qui ne peuvent pas indépendamment surmonter le schéma habituel de comportement, mais comprennent déjà que l'arrogance ne fait que du mal, la psychothérapie individuelle ou la participation au groupe psychothérapeutique peuvent être utiles. S'il n'est pas possible de travailler de manière indépendante ou si la psychothérapie déclenche une alerte, la participation au groupe général aide également à se regarder des autres, à construire de nouveaux modèles de relations ou à écouter les réactions des personnes sur la manière dont elles vivent à côté d'une telle personne. Comme tout travail intérieur va changer, non seulement votre propre perception, mais de nouvelles stratégies de comportement vont apparaître.

Загрузка...

Regarde la vidéo: Quest-ce que larrogance ? (Septembre 2019).